FAQ sur le Neurofeedback

Réponses à vos questions sur le Neurofeedback

Qu'est-ce que le Neurofeedback ?

Le neurofeedback est une forme de biofeedback qui utilise l'électroencéphalogramme (EEG) pour entraîner le cerveau.

Une fois que le QEEG d'un individu est acquis, un protocole d'entraînement individualisé est créé sur la base de son activité cérébrale. Ce protocole d'entraînement demande au cerveau de changer d'une manière ou d'une autre.

Par exemple, si un individu présente un excès d'activité bêta élevée dans son lobe temporal droit, le protocole d'entraînement récompensera le cerveau lorsqu'il réduira cette activité dans cette zone problématique spécifique. En utilisant un ordinateur et le conditionnement opérant, le stimulus est utilisé comme récompense. Pour l'entraînement yeux ouverts, une vidéo est utilisée.

Le son et l'image de la vidéo sont modulés, récompensant le cerveau lorsque ses ondes cérébrales adoptent le modèle demandé, et s'éteignant et devenant silencieux lorsque le cerveau revient au modèle auquel il est habitué.

Cette modulation se produit à un rythme très rapide. Au fur et à mesure des séances, les nouvelles voies neuronales se solidifient dans le cerveau.

Pour en savoir plus, veuillez lire l'article complet intitulé  Qu'est-ce que le Neurofeedback ?

Quels sont les troubles que le Neurofeedback peut aider à traiter ?
TDAH
Dépression
Anxiété
Trouble panique
TBI
SSPT
Schizophrénie
Troubles obsessionnels compulsifs
Démence
Problèmes de sommeil
Entraînement à la performance de pointe
Formation cognitive pour les cadres
Entraînement cognitif pour les personnes âgées
Entraînement cognitif pour les jeunes
Entraînement cognitif pour les sportifs
Quelle est la durée de chaque session ?
Chaque séance dure environ une heure. Il s'agit d'aider à la mise en place du capuchon, de vérifier que les électrodes sont correctement connectées entre le capuchon et le cuir chevelu de la personne.

Ensuite, il y a 30 minutes d'entraînement au neurofeedback les yeux ouverts à l'aide d'une vidéo, suivies d'un temps égal les yeux fermés à l'aide d'une compilation de tonalités audio.

Combien de séances me faudra-t-il ?
Nos spécialistes du cerveau ont développé des algorithmes spécifiques qui peuvent prédire le nombre de séances nécessaires.

La plupart des stagiaires répondent à 10 sessions. Les résultats individuels sont basés sur la précision de la formation, le nombre de sites nécessitant une formation, la durée de la formation et la capacité d'apprentissage du stagiaire.

Combien de temps faut-il pour voir et ressentir les résultats ?
En général, 10 à 40 séances sont nécessaires, la moyenne étant de 20 séances.

Toutes les 10 séances, ou à la fin de votre traitement, un Qeeg de suivi sera effectué. Il est ensuite comparé à votre Qeeg précédent afin de suivre l'évolution de la situation.

Quelle est la durée des résultats ?
En général, les résultats obtenus par la neuropratique sont durables.

Certaines études ont montré que les personnes ayant suivi un entraînement cérébral assisté par ordinateur étaient capables de démontrer des changements dans les ondes cérébrales même après dix ans.

Les résultats varient et certaines personnes ont besoin d'une mise au point de temps en temps.

Qu'est-ce qu'une évaluation neuropratique ?
La neuropratique est une technique d'apprentissage qui agit sur le système nerveux central pour promouvoir l'autorégulation, l'équilibre émotionnel et aider à la guérison, en utilisant une interface ordinateur/homme pour modeler les ondes cérébrales vers un modèle plus adaptatif.
Cette technique a été utilisée avec succès auprès de dizaines de milliers de clients.

La NeuropracticTM est une technique éducative basée sur deux principes : l'étalonnage de l'activité cérébrale et la reconnexion avec la vie. Cette technique a été mise au point grâce à l'expérience du Dr Starr, qui a travaillé pendant plus de vingt ans dans les domaines de la santé mentale et des neurosciences.

La NeuropracticTM prend en compte tous les facteurs de souffrance et aide l'individu à recalibrer son système nerveux et à se reconnecter à lui-même et à son environnement.

L'évaluation est basée sur l'électroencéphalogramme quantitatif, les tests de performance cérébrale et nos questionnaires détaillés.

Qu'est-ce qu'un QEEG ?
Un électroencéphalogramme quantitatif (Qeeg) est l'analyse d'un EEG qui a été recueilli et converti en format numérique.

Les résultats de l'analyse sont appelés cartes cérébrales. Ces cartes permettent au clinicien de détecter des variations subtiles dans l'activité du cerveau qui peuvent passer inaperçues dans un EEG traditionnel.

Les variations subtiles des ondes cérébrales peuvent être la preuve d'un problème sous-jacent qui peut être évalué et traité.

Qu'est-ce qu'un EEG ?
L'électroencéphalogramme (EEG) est la mesure de schémas électriques à la surface du cuir chevelu qui reflètent l'activité cérébrale.

Ces schémas sont communément appelés ondes cérébrales. L'EEG est souvent utilisé pour détecter les problèmes d'activité électrique du cerveau qui peuvent être causés par des troubles cérébraux.

Quelle est la différence entre un EEG et un QEEG ?

La différence entre les deux est simple, c'est le "q". Un EEG standard enregistre les ondes cérébrales qui montrent l'activité électrique du cerveau d'une personne. Les données EEG sont généralement représentées par des lignes ondulées sur le papier, qui sont interprétées par un clinicien. L'analyse Qeeg nous permet de créer des cartes cérébrales de l'activité électrique du cerveau de la personne. Le clinicien peut ainsi détecter d'éventuelles irrégularités qui n'apparaissent pas sur un EEG normal.

Pour en savoir plus, lisez l'article ; EEG vs. QEEG

Comment se déroule un QEEG ?
Le Qeeg est une procédure totalement non invasive. Un capuchon d'électrodes EEG est placé sur la tête de la personne. Chaque capuchon comporte 20 capteurs d'électrodes alignés à différents endroits pour recueillir l'activité électrique spécifique.

Une petite quantité de gel conducteur est insérée dans chaque capteur pour assurer une connexion claire entre l'électrode et le cuir chevelu de la personne. Une fois la connexion entre le capuchon et le cuir chevelu vérifiée, l'examen peut commencer.

Le client s'assoit tranquillement sur une chaise pendant quelques minutes, les yeux fermés, puis quelques minutes d'enregistrement les yeux ouverts. Pendant ce temps, l'ordinateur enregistre et sauvegarde l'activité électrique du cerveau. L'ensemble du processus dure 15 minutes.

Le QEEG fait-il mal ?
Non, le client ne ressentira rien. Le bonnet est non invasif, il ne fait que lire la sortie électrique du cerveau. On peut le comparer à un thermomètre qui prend la température.
Que se passe-t-il après l'acquisition du QEEG ?
Une fois le Qeeg acquis, les scans sont envoyés aux médecins pour le post-traitement du Qeeg, en supprimant les artefacts tels que les clignements des yeux et les mouvements de la tête. Une fois le post-traitement terminé, les médecins élaborent des protocoles d'entraînement de Neurofeedback spécifiques pour chaque client.

Le médecin organise ensuite une vidéoconférence en direct avec le client, afin d'examiner le Qeeg initial et d'expliquer les résultats, ainsi que les raisons du protocole de Neurofeedback spécifique qui doit être mis en œuvre par nos Brain Tuners.

À quelle fréquence et/ou à quel rythme dois-je programmer mes séances d'entraînement ?
Les clés de la réussite du recalibrage du cerveau sont la précision, la durée et la fréquence de l'entraînement. Nos stagiaires obtiennent d'excellents résultats en s'entraînant quotidiennement, à raison d'une heure par séance. Certains stagiaires choisissent de s'entraîner deux fois par jour pour bénéficier d'avantages supplémentaires.
Quelle est la sensation du Neuropractic Braintuning ?
Pendant le Braintuning, vous portez une casquette avec dix-neuf capteurs placés stratégiquement autour de votre tête. Aucun courant électrique n'est transmis au cerveau.

Le Braintuning est un processus d'apprentissage. Certaines personnes déclarent se sentir plus alertes ou plus calmes après une séance. Les résultats sont généralement visibles après une à cinq séances.

Le Neurofeedback permet-il d'inverser les troubles psychiatriques ?
La neuropratique est un outil éducatif qui agit directement sur le cerveau et le système nerveux central pour recalibrer les ondes cérébrales et contribuer à l'efficacité du cerveau.

Grâce à la neuropratique, les stagiaires déclarent se sentir plus calmes, plus équilibrés, plus concentrés, plus reposés et plus attentifs. La neuropratique ne peut traiter ou diagnostiquer aucun trouble psychiatrique, car elle est basée sur l'observation et non sur les ondes cérébrales. Il n'y a pas de parallèle.

La neuropratique n'est pas une technique médicale, c'est un outil pédagogique qui permet d'apprendre au cerveau à travailler plus efficacement.

Le Neurofeedback est-il compatible avec les médicaments ?
Il est possible de participer au Neurofeedback tout en prenant des médicaments. Cependant, certains médicaments psychoactifs peuvent entraver l'entraînement Neurofeedback et il est préférable de ne pas prendre de médicaments lorsque l'on commence un cours de Neurofeedback. En particulier, les médicaments qui dépriment le système nerveux central ou affectent la mémoire peuvent altérer négativement le processus de Neurofeedback. Ces médicaments comprennent les benzodiazépines et les opioïdes. L'arrêt des médicaments n'est pas une option pour certaines personnes. Dans ce cas, une solution de contournement peut être trouvée. Une fois que le cerveau a retrouvé un schéma électrique plus stable, certains médicaments peuvent être réduits en toute sécurité, sous la supervision du médecin traitant.

Le Neurofeedback n'est pas un moyen de se passer de médicaments. C'est un outil qui permet de réduire les symptômes. Si les symptômes sont réduits, les médicaments peuvent être réduits avec une amélioration du fonctionnement. Une proportion significative de nos clients sont en mesure d'arrêter leurs médicaments.

Le Neurofeedback est-il sans danger pour les enfants ?
Le Neurofeedback est sans danger pour les enfants, mais l'âge et la maturité sont des facteurs importants à prendre en compte. Nous avons vu des enfants de trois ans répondre favorablement au Neurofeedback.

L'âge optimal de l'enfant pour le Neurofeedback est d'environ sept ans. A cet âge, le cerveau a atteint un niveau de maturité et de stabilité. Avant cet âge, le cerveau est en plein développement et, par conséquent, une séance d'entraînement réussie peut ne pas durer aussi longtemps que chez un adulte. Les adolescents réussissent particulièrement bien avec le Neurofeedback.

Ils sont déjà familiarisés avec l'informatique et comprennent que l'ordinateur peut aider leur cerveau à mieux fonctionner. Les enfants plus jeunes et les adolescents ont tendance à prendre moins de séances parce que leur cerveau plus jeune apprend plus vite.

Comment préparer au mieux votre enfant à une séance ?
La plupart des enfants et des jeunes adultes apprécient le Neurofeedback et aucune préparation supplémentaire n'est nécessaire. Certains jeunes clients ont de graves problèmes de traitement sensoriel et peuvent ne pas apprécier d'avoir un casque EEG sur la tête.

Il est préférable de sensibiliser ces enfants avec un bonnet de bain ou un bonnet de douche avant les séances afin qu'ils soient à l'aise avec quelque chose sur la tête.

Y a-t-il des effets secondaires au Neurofeedback ?
Les effets secondaires peuvent être évités grâce à une technique appropriée. C'est pourquoi il est si important de connaître l'expérience de votre praticien.

Ont-ils un diplôme clinique en santé mentale ? Si la réponse est non, je m'enfuirais à toutes jambes. Les personnes qui n'ont pas de formation professionnelle spécifique en santé mentale n'ont rien à faire dans ce domaine sans une supervision adéquate.

Depuis combien de temps pratiquent-ils le Neurofeedback et sont-ils certifiés par une organisation internationale qui exige certaines normes de pratique. En Amérique du Nord, l'organisation s'appelle le Biofeedback Certification Institute of America et en Europe, la Biofeedback Federation of Europe. Ces organismes de certification ont des normes éthiques, des conditions préalables et des examens.

Plusieurs entreprises proposent des diplômes de neurofeedback par correspondance, à condition d'en payer le prix. Afin de minimiser les risques d'effets secondaires, faites appel à un clinicien expérimenté.

Que sont les ondes cérébrales ?
Accessibles et analysées grâce à la technologie numérique, ces mesures reflètent principalement l'activité électrique corticale ou "ondes cérébrales".

Certaines ondes cérébrales se produisent à des fréquences plus élevées, ou vitesses d'ondes, tandis que d'autres sont plutôt lentes. Les noms classiques de ces bandes EEG sont delta, thêta, alpha et bêta. Elles sont identifiées en fonction de leur fréquence, qui est mesurée en termes de répétitions par seconde, également appelées cycles par seconde (cps) ou Hertz (Hz).

Que se passe-t-il une fois les sessions terminées ?
Une fois le programme de formation du client terminé, celui-ci rencontrera l'un de nos médecins pour examiner les résultats de sa formation.

L'examen passe en revue toutes les cartes cérébrales prises pendant la formation afin de comparer les différences entre le cerveau du client au début de la formation et son état après la formation.

Le médecin et le client se consultent ensuite pour déterminer si d'autres séances de neurofeedback seraient bénéfiques pour le client.